ITALIE A LA CARTE
UN MENU TRES VARIE POUR EN FINIR AVEC LES LIEUX COMMUNS

Baci, mon chéri …

Envie de petites douceurs ? Rien de mieux que ces petits chocolats : Baci Perugina et Mon Chéri !
En Italie vous les trouvez un peu partout, dans les tabacs, dans les présentoirs des caisses des supermarchés, chez les revendeurs de tickets de bus, de train, de métro. Ces petits chocolats sont toujours là dans les endroits de passage et où il y a de l’attente. Leur emballage scintillant et coloré attire votre regard et vous promet une petite parenthèse gourmande.
Bien sûr il s’agit de produits industriels, mais ils sont présents sur le marché depuis tellement longtemps qu’ils font partie de notre paysage quotidien et je suis sûre que pour chaque Italien, ils représentent une sorte de madeleine de Proust.
Les Baci (baisers, prononcez : batchi) naissent à Pérouse en 1922, dans la société Perugina. Ce sont des petits chocolats ronds constitués d’une coque au chocolat noir au beurre de cacao qui enrobe une noisette entière et un praliné fondant aux éclats de noisettes.
Dans un premier temps on les avait nommés « cazzotti » c’est à dire coups de poing vu leur forme qui rappelait les bosses d’un poing fermé.
Mais on s’est vite aperçu que c’était inconcevable que les clients se rendent dans les magasins pour demander aux vendeuses des coups de poing …Donc on les a rebaptisés Baci Perugina !
Toujours dans les années ‘20 Federico Seneca, artiste futuriste et directeur artistique de la maison Perugina crée son emballage typique, une feuille argentée qui épouse les formes du chocolat avec des écritures bleues. Il insère le petit billet avec une phrase d’amour et il dessine la boite avec les deux amants qui rappellent le tableau de Hayez « le baiser ».

20140821_191304

Le succès est immédiat et en 1939 les Baci Perugina débarquent aux Etats Unis. Le premier magasin voit le jour à New York, dans la très chic Fifth Avenue !
Depuis ce temps le petit chocolat rond a toujours eu du succès. La recette est restée la même et des campagnes publicitaires bien faites ont su lui faire traverser presque un siècle sans lui faire prendre une ride. En Italie désormais tout le monde sait qu’un Bacio Perugina c’est la manière la plus douce pour dire « je t’aime »…
Les Baci Perugina sont commercialisés en France sous le nom de Baci Lanvin.

image

L’autre petit chocolat dont je vais vous parler c’est le Mon Chéri Ferrero. Né en 1956, c’est un chocolat noir fourré d’une cerise alcoolisée, et malgré son nom il s’agit bien d’un produit italien.
Les cerises utilisées viennent de Fundao, Portugal. Chaque année Ferrero en achète 150.000 tonnes.
C’est un produit particulier, les avis sur lui sont partagés, sans doute à cause de la présence d’alcool.
Le Mon Chéri est composé de 13% de liqueur et sa teneur d’alcool est de 8 ml/100gr.
Il y a des gens qui pensent qu’en en mangeant deux ou trois on peut facilement être en état d’ivresse… rien de plus ridicule. Quelqu’un s’est amusé à faire des calculs et il semblerait qu’un homme de 80 kilos devrait manger 45 Mon Chéri pour être ivre, et une femme de 60 kilo devrait en manger 30…Drôle de manière pour devenir membres des Alcooliques Anonymes !
Personnellement, j’aime beaucoup ce petit chocolat, le goût rond du chocolat noir qui se heurte avec le piquant de l’alcool et qui retombe ensuite sur la douceur de la cerise…mmm, la dégustation d’un Mon Chéri c’est à lui tout seul comme un tour sur les montagnes russes !

 image

 

Condividi su:
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
    Vous aimez sur:


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *