ITALIE A LA CARTE
UN MENU TRES VARIE POUR EN FINIR AVEC LES LIEUX COMMUNS

Carpaccio all’albese, pour carnivores avertis

Testo in italiano in fondo.

Carpaccio all’albese, carpaccio à la façon d’Alba.
Voici un plat typiquement piémontais qui fait le bonheur des carnivores. Il est originaire de la ville d’Alba, mondialement connue pour ses truffes blanches.
La recette est très simple : viande de veau coupée très fine, ail, poivre noir, huile d’olive, citron et quelque lamelle de truffe blanche. Assaisonner et servir tout de suite !

image
On l’appelle aussi « carne all’albese », les ingrédients sont les mêmes mais la viande est coupée différemment, elle est hachée impérativement au couteau, le hachoir mécanique la réchaufferait et lui ferait perdre son gout. (C’est le plat qu’Antonio conseille aux étrangers)
La bonne réussite de cette recette repose sur la fraicheur et la qualité de ses ingrédients, le Piémont est reconnu pour la qualité de ses viandes.
Personnellement je n’aime pas cette recette, même si j’adore la viande et la truffe me rend littéralement folle, la viande crue je n’arrive plus à la manger. Je suis née et j’ai grandi au Piémont, quand j’étais petite on m’en a fait manger des quantités industrielles, ma mère me disait toujours: « ça te fait bien grandir ! »; accompagnée avec des lamelles de Parmesan et d’artichauts coupés très fins je la trouvais très bonne à l’époque, mais depuis ce temps mes gout ont changé. Quand j’ai sous la main de la viande coupée très finement j’en profite pour faire des petits involtini (petits rouleaux).

image
Je pose sur la tranche de viande un ruban de jambon blanc, un petit bâtonnet de fromage (comté ou gruyère), une pincée de noix de muscade et je referme en formant des rouleaux ; je les fais revenir à la poêle avec du beurre et de l’ail et je déglace avec un peu de vin blanc.
Pour finir sel, poivre et à table !

image

Carpaccio all’albese, per canivori appassionati!

Questo piatto, per un italiano, ha ancora bisogno di presentazioni?

Rapido ripasso della ricetta: carne di vitello tagliata sottilissima, aglio, olio, pepe, qualche goccia di limone, se siete fortunati qualche lamella di tartufo bianco e subito in tavola.

A me personalmente, la carne cosi’ non piace. Quando ero piccola me ne hanno fatto mangiare troppa. Mia mamma mi diceva sempre:  » mangia che cresci! »… vana promessa tutta quest’ albese!

Quindi con le fettine sottili sottili preferisco farmi degli involtini con prosciutto, formaggio e noce moscata. Li passo nel burro con aglio, li sfumo con vino bianco, aggiungo sala e pepe e a tavola!

Condividi su:
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
    Vous aimez sur:


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *