ITALIE A LA CARTE
UN MENU TRES VARIE POUR EN FINIR AVEC LES LIEUX COMMUNS

Panettone contre Pandoro…que des gagnants

A Nöel les Italiens se divisent en deux grandes “tifoserie”. On ne parle pas de calcio mais de gâteaux: le panettone, avec les raisins et les fruits confits, et le pandoro en forme d’étoile.

Lequel je préfère? Auquel je décernerais la palme du gagnant? Les photos vous donneront une petite idée!

Pour quelqu’un Noël rime seulement avec Panettone, pour d’autres les fruits confits sont insupportables et ils ne jurent que par le Pandoro. Question de goûts et de traditions familiales.

Tous les deux ont des origines très anciennes qui remontent à la renaissance et sont originaires de l’Italie du nord: le Pandoro est de Verone et le panettone est de Milan.

A propos de l’origine de ces deux gâteaux il y a beaucoup de légendes: le panettone selon certains serait né des tentatives désespérées de la part d’un simple commis – un certain Toni – de séduire la patronne du four dans lequel il travaillait, d’où le « pan de Toni » (pain de Toni) devenu panettone.

Une autre version de l’histoire veut que le vrai inventeur du panettone est un commis du cuisine à la cour de Ludovico il Moro. Lui aussi s’appellait Toni e son pain, qu’il avait pétri avec les ingrédients qui restaient dans la cuisine, fut proposé à la table du réveillon de Noël des Seigneurs de Milan…parce que le gâteau du chef avait brûlé dans le four. Heureusement pour le chef et surtout pour Toni, le gâteau eût un énorme succès !

A propos du Pandoro on suppose qu’il doit ses origines à un gâteau vénitien, le « Nadalin », une brioche très moelleuse. Selon certaines sources, les vénitiens étant fières du prestige et de l’opulence de leur ville ont décoré le Nadalin avec des feuilles d’or et l’ont nommé ainsi le « pan de oro » donc pandoro (pain d’or). Mais tout ça appartient à la légende. Le Pandoro de nos jours possède une documentation bien précise de sa naissance: le 14 octobre 1894 un pâtissier de Vérone -Domenico Melegatti- dépose un brevet pour la recette d’un nouveau gâteau à pâte levée moelleuse, haut et en forme d’étoile à huit pointes (forme dessinée par un peintre de l’époque, Angelo Dall’Oca Bianca).

Il paraît que son nom est dû à l’ exclamation d’émerveillement d’un commis (encore!) en regardant une tranche de ce nouveau gâteau frappée par un rayon de soleil: « on dirait un pain en or! ».

Et voilà une courte dissertation sur les grandes stars nationales des gâteaux de Noël en Italie. En réalité chaque région a ses gateaux typiques, tous délicieux, mais le Panettone et le Pandoro, même avec les différentes variantes modernes, assurent l’unité nationale.

Si en cette fin d’année il vous arrive d’avoir sur votre table un de ces gâteaux, en le dégustant, ayiez une pensé pour les commis de cuisine, cet instant délicieux et gourmand que vous vivez c’est grâce à eux!

20141224_163626

Condividi su:
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
    Vous aimez sur:


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *