ITALIE A LA CARTE
UN MENU TRES VARIE POUR EN FINIR AVEC LES LIEUX COMMUNS

Taormina, beauté sicilienne

Quand je me trouve en Calabre sur le détroit de Messine et que la Sicile est là devant moi, couchée dans le bleu de la mer, je suis prise d’une folle envie d’y aller.

La plupart du temps je me fais envahir par la paresse, je me donne à cœur joie au farniente et donc je ne vais nulle part. Je reste à l’ombre de mon parasol sur la plage, chapeau calé sur les yeux et je rêve de ce que j’aurais pu voir ou faire en Sicile…

Heureusement il y a des exceptions, une représentation de La Tosca au Théâtre gréco-romain de Taormina a enfin raison de ma paresse estivale, donc cap sur la belle ville sicilienne !

Présenté comme ça on pourrait penser qu’il s’agit d’un long voyage quand en réalité mon lieu de villégiature est à moins de 200 km de Taormina. Néanmoins, avant d’y arriver, le trajet n’est pas de tout repos. Il faut se rendre en ville, trouver le port qui le dimanche dessert la Sicile (et oui, on est parti le dimanche… très mauvaise idée), traverser le détroit, se rendre à la gare de Messine, attendre le train pour Taormina, arriver à Taormina et là attendre la navette qui vous amène en haut, parce que la ville est située sur une colline à 200 mètres sur la mer. Bref, le voyage a duré neuf heures, une véritable Odyssée…La prochaine fois je pars en voiture et plus jamais le dimanche !

Mais une fois sur place, vous vous apercevez que tout ce périple en valait vraiment la peine.

Le style architectural de la gare de Taormina, l’éclectisme palermitain, vous fait comprendre que vous êtes dans une station de villégiature déjà très en vogue au milieu du XIXème siècle et très prisée par une clientèle internationale raffinée.

Arrivés en haut, on traverse les rues piétonnes du centre-ville et enfin on arrive à l’hôtel. A vous de juger la vue de notre chambre.

La piscine est très invitante et après une petite baignade on se prépare vite pour aller dîner dans le restaurant Principe Cerami, dans le plus bel hôtel de la ville, le San Domenico Palace.

Le Principe Cerami propose une cuisine sicilienne très élégante et raffinée dans le cadre absolument exceptionnel du San Domenico Palace. Cet ancien monastère est devenu l’hôtel des célébrités de passage dans la ville pour le diverses manifestations artistiques comme le Taormina Film Festival ou le Taormina Arte (festival d’opéra, danse, musique jazz…).

L’activité à Taormina semble ne jamais s’arrêter. De jour comme de nuit les ruelles sont remplies de monde.

Le lendemain est destiné à la promenade en ville, même si j’y suis venue plusieurs fois c’est toujours un plaisir de redécouvrir Taormina. Parfois la foule des touristes est insupportable et les magasins de souvenir sont agaçants mais heureusement il y a toujours des petits coins tranquilles où se réfugier ou des boutiques d’artisans qui proposent des articles faits-main ou typiques de la région.

Le soir venu on se prépare pour assister à La Tosca, et si par hasard ce jour-là un client fête son anniversaire, l’hôtel très aimablement lui offre l’apéro !

Le théâtre gréco-romain de jour comme de nuit est absolument magnifique : le fond de la scène en partie détruit laisse la place à une vue imprenable sur la côte et sur le Volcan Etna.

La représentation lyrique est très émouvante, tout est parfait : le décor, les musiciens, les chanteurs et surtout l’effet scénique. La pauvre Tosca à la fin de l’histoire, dans ce cas, ne se laisse pas tomber du haut de Castel Sant ’Angelo mais de la scène du théâtre qui s’ouvre sur la mer. Elle se jette dans le vide aux pieds de l’Etna, cette nuit-là en pleine éruption, comme pour vouloir se sacrifier à un dieu sans pitié pour ses agissements… spectaculaire !

 

 

Condividi su:
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
    Vous aimez sur:


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *